Menu Contenu
Fermer

Un havre bio au château bas d'Aumelas

Visuel Un havre bio au château bas d'Aumelas

Partager sur :

  • Facebook
  • Twitter
  • Mail

Le 01 mars 2019

Après la traversée d’une forêt de chênes Kermès, le Château Bas d’Aumelas se dévoile, vestige des guerres de religion. Son vignoble labellisé bio, est le plus haut de l’appellation Grés de Montpellier.

Depuis 12 générations, la famille d’Albenas veille aux destinées du Castellas d’Aumelas, une forteresse dont la position stratégique assurait autrefois le contrôle de la vallée de l’Hérault. Pendant les guerres de religion, elle fut détruite et le seigneur choisit de s’installer sur les terres plus fertiles et confortables du Château bas, qui était alors, depuis le Xe siècle, une bergerie lui fournissant des vivres. En 1630, elle est devenue château et débuta alors le règne des Albenas ! Les premières vignes y ont été plantées en 1780, et 20 ans après, c’est la cave viticole du domaine qui a vu le jour. La famille a produit pendant deux siècles, puis a choisi d’arracher la vigne, en 1975, encouragée par l’Etat... Le domaine d’Aumelas a pris alors des allures de belle endormie. Mais en 2002, coup de théâtre ! Jean-Philippe et Geoffroy d’Albenas abandonnent leurs carrières, et font le pari de redonner vie au vignoble ! « Syrah, roussanne, grenache noir et blanc, nous avons replanté

1 hectare chaque année et cultivons aujourd’hui 17 hectares, comme il y a 40 ans », précise Geoffroy.

VINS ET MIEL

Château Bas d’Aumelas élabore aujourd’hui 8 vins rouges, blancs et rosés ainsi qu’un miel. Dès le début de l’aventure, les deux frères ont aussi fait le choix du bio pour favoriser le développement de la biodiversité. Les chauve-souris attaquent les nuisibles, les abeilles pollinisent, les agneaux désherbent, chaque espèce amenant sa contribution à la protection naturelle de la vigne. « L’impact sur le millésime est important : en 2018, nous avons récolté peu de grenache touché par la maladie du mildiou », explique le propriétaire dont les vins présentent un caractère très différent chaque année. « C’est pourquoi notre cuvée prestige “Les Egéries” est produite uniquement dans les grands millésimes tels que 2014 ou 2016... »

8 résultats sur 19 - Page 1/3